Les relations de coopération entre les Royaumes du Maroc et d’Espagne, marquées par la confiance et la coopération, ne cessent de se développer et de se consolider jour après jour et l’année 2014 n’a pas été une exception.

Si les deux pays affichent, depuis la signature en 1991 du Traité d’Amitié, de bon voisinage et de coopération, un engagement indéfectible pour aller de l’avant dans leur partenariat stratégique à travers la tenue de réunions régulières dans tous les domaines, en 2014, leurs gouvernements respectifs n’ont ménagé aucun effort pour sceller ce partenariat et le hisser à un niveau supérieur.

Sans nul doute, le moment fort de ces relations a été couronné par la visite officielle effectuée en juillet dernier au Maroc par le Roi Felipe VI, à l’invitation de SM le Roi Mohammed VI, un déplacement qui a été qualifié d’événement «historique et exceptionnel» par les médias et les milieux politiques espagnols.

Cette visite, la première du Souverain espagnol à un pays arabe et africain depuis sa proclamation en juin dernier, reflète l’excellence des liens entre deux pays qui partagent des valeurs communes de démocratie, de liberté et des droits de l’Homme et qui oeuvrent à réaffirmer leurs rapports de coopération et développer leurs relations distinguées dans tous les domaines.

Le voyage du Roi Felipe VI au Maroc, accompagné de la Reine Letizia, a confirmé une nouvelle fois que les liens de coopération entre les deux Royaumes ne sont pas circonstanciels, mais stratégiques.

Cet évènement a réaffirmé la volonté de Rabat et Madrid d’imprimer une nouvelle dynamique à leur coopération multisectorielle à travers la signature de plusieurs accords de coopération, ainsi que la mise en place des plans d’action sectoriels pour édifier un avenir de prospérité, de stabilité et de coopération renforcée au service et dans l’intérêt des deux pays.

Partageant la même vision de développement durable, les deux pays ont maintenu, pendant l’année 2014, des contacts dans tous les domaines et à des niveaux plus hauts en tant que véritables partenaires pour la réalisation du progrès et de la prospérité au profit des deux peuples afin de faire face ensemble aux défis et aux risques du 21ème siècle qui guettent la région.

Ainsi, les responsables des deux pays ont échangé des dizaines de visites pour confirmer une nouvelle fois le caractère global de leurs relations bilatérales résolument tournées vers l’avenir, faire le bilan du chemin parcouru, mais aussi pour approfondir le dialogue politique sur tous les sujets d’intérêt commun et d’établir un nouveau programme de coopération.

En plus de l’échange de visites entre les responsables des différents départements ministériels, des forums parlementaires, des missions commerciales, des rencontres entre les médias et même des événements sportifs ont été organisés conjointement, ce qui dénote l’intérêt des deux pays de donner une dimension plus vaste à leurs rapports.

Des relations politiques au beau fixe et des échanges
commerciaux en nette croissance

Le volet économique, pilier de toute relation basée sur la confiance et l’entente, ne reste pas en marge de la ferme volonté et la détermination du Maroc et de l’Espagne de donner une dimension stratégique à leurs rapports bilatéraux.

Si les relations politiques entre le Maroc et l’Espagne sont actuellement au beau fixe et ne cessent de se développer, les échanges économiques entre les deux Royaume sont, selon plusieurs observateurs, en cours d’atteindre leur vitesse de croisière grâce à une coopération gagnant-gagnant et une exploration meilleure des champs de partenariat bilatéral.

Faut-il rappeler, à cet égard, que l’Espagne se positionne comme le premier partenaire commercial du Royaume, et le Maroc devient son second client le plus important hors Union Européenne, juste derrière les Etats-Unis.

Cette tendance a été renforcée lors de l’année qui s’écoule. Les exportations espagnoles à destination du Maroc ont totalisé plus de 4,396 milliards d’euros à fin septembre dernier, affichant, ainsi, une hausse de 6,5 pc en comparaison avec la même période de 2013.
Le Maroc renforce, par conséquent, sa position comme première destination des exportations espagnoles vers l’Afrique avec 2,4 pc du total des exportations espagnoles.

Quelque 800 à 1.000 entreprises espagnoles tous secteurs confondus, en majorité des petites et moyennes entreprises (PME), sont installées au Maroc, un pays en pleine évolution, qui, grâce à sa position stratégique à la porte de l’Europe et aux réformes engagées cette dernière décennie, offre aux sociétés espagnoles une opportunité de développement et d’expansion à l’international, dans cette conjoncture marquée par la récession.

Selon le patronat espagnol, cette tendance sera renforcée dans les prochaines années et ce grâce à la politique d’ouverture du marché et de rapprochement du Maroc dans ses relations avec l’UE en reconnaissance à ses réformes et à ses avancées économiques.

Conscient du dynamisme et des réformes économiques entreprises par le Maroc afin d’attirer davantage d’investisseurs, le gouvernement espagnol a décidé de mettre, à la disposition des entreprises ibériques souhaitant investir au Maroc, une ligne de crédit de quelque 400 millions d’euros jusqu’en 2014, pour financer leurs projets et participer à des appels d’offre. Cette mesure a donné une nouvelle impulsion à la présence des entreprises espagnoles dans le Royaume.

L’industrie, le tourisme, l’immobilier, la banque, les énergies renouvelables, l’agriculture et les services sont autant de secteurs qui aiguisent l’appétit des investisseurs ibériques désirant internationaliser leurs activités et investir dans un marché sûr et prospère comme le Maroc qui attire, en plus, 52 pc des investissements espagnols en Afrique.

L’état excellent des liens économiques a été manifesté également par le développement notable de la coopération régionale décentralisée entre les deux pays, ce qui a contribué amplement au développement des échanges commerciaux bilatéraux.

De nombreuses missions commerciales organisées par toutes les communautés autonomes vers le Maroc et les visites effectuées par les responsables marocains aux différentes régions espagnoles, notamment l’Andalousie, Valence, les Iles Canaries et la Catalogne, ont marqué une année qui a tenu toutes ses promesses.